CORRECTIONS 24H/24

 

Logiciels de correction orthographique : peut-on leur faire confiance ?

Ce n’est un secret pour personne : la langue française est particulièrement difficile, surtout à l’écrit. Au-delà de l’orthographe en elle-même, il y a les règles de grammaire, les faux amis, les locutions, les accords, la conjugaison, la ponctuation, la syntaxe...Le risque de faire une erreur est donc particulièrement élevé.

D’où le recours de plus en plus répandu aux logiciels de correction orthographique pour accélérer et sécuriser la relecture de texte.

Mais attention, ces outils sont loin d’être efficaces si vous souhaitez une correction de texte irréprochable !

 

 

Fuir les logiciels gratuits

Il existe des correcteurs de texte gratuits qui sont intégrés dans les supports les plus utilisés pour écrire  (traitement de texte, navigateurs web, services de messagerie).

Les avantages : 

  • La gratuité ;
  • La simplicité : il fonctionnent en mode automatique ;
  • Leur capacité à repérer une erreur de frappe grossière (ex : deux lettres inversées dans un mot courant) et les principales fautes d’orthographe.

Les inconvénients :

  • Ils ne maîtrisent pas les subtilités de la grammaire et de la conjugaison ;
  • Ils ne repèrent pas les fautes de style ;
  • Ils laissent passer tous les homonymes ;
  • Leur champ lexical est particulièrement pauvre.

Vous avez donc intérêt à réserver leur utilisation pour vos écrits les plus courants (ex : un e-mail envoyé à des proches, une lettre de résiliation pour un abonnement…).

En revanche, ils ne sont pas du tout appropriés pour une relecture de texte digne de ce nom.

 

Relecture de texte et logiciels payants : un faux bon plan ?

 

Comptez environ une centaine d’euros pour vous équiper d’un des principaux logiciels de correction orthographique.

Les avantages :

  • Ils sont plus efficaces que les logiciels gratuits, notamment parce qu’ils peuvent reconnaître certaines fautes complexes ;
  • La possibilité de consulter les définitions des mots pour enrichir son vocabulaire ;
  • Les suggestions de synonymes.

Les inconvénients :

  • Ils laissent passer de nombreuses fautes simples (la plupart des logiciels ne font pas la différence par exemple entre « chez soi » et « chez sois »), d’erreurs d’accords, et peuvent aussi comporter des bugs ;
  • Ils ne comprennent pas le sens du texte, donc ils ne corrigeront pas les lourdeurs de style, contresens et les pléonasmes ;
  • Ils n’ont pas toujours de suggestions à proposer lorsqu’ils identifient une erreur ;
  • L’interface peut être complexe à prendre en main et l’offre restreinte ne laisse pas vraiment le choix. De plus, rares sont les logiciels qui proposent une version d’essai pour pouvoir se faire un avis.

En définitive, ces logiciels peuvent constituer un outil d’appoint pour effectuer une première relecture de texte. Mais ils ne seront pas suffisants pour garantir l’absence de fautes et d’incohérence sur le fond, un critère pourtant essentiel concernant de nombreux documents (mémoire, roman, lettre de motivation…). 

Il est donc beaucoup plus économique et rapide de faire directement appel à un relecteur-correcteur professionnel. Usan-Correction propose d’ailleurs deux formules (argent et or) et des tarifs en fonction du profil (étudiants, particuliers, professionnels) pour s’adapter à tous les budgets.

Consultez le simulateur disponible en ligne pour obtenir immédiatement un devis gratuit.